Club-bourse.com

 
Home   Accueil :.
 
Your Account   Fiches bourses :.
 
Downloads   Placements :.
 
Web Links   Sites bourse :.
 
Topics   Logiciels bourse :.
 
 

  Bourse placements
· Guide Bourse

· Placements

· Epargne

· Retraite


  LOGICIELS BOURSE
· 1: Simpli Bourse 2


Historique de la bourse en france
Bourse de paris

Le marché de la bourse, cours de la bourse, bourse en france


Comment fonctionne la Bourse ?

La Bourse apparaît encore, souvent à tort, comme un monde à part et souvent un univers réservé à des initiés

Historique

Historiquement la "bourse" vient du nom d'une personnalité de la bourgeoisie belge originaire de Bruges, Van den Burse. La première place financière a vu le jour en France au début du 16eme siècle (1595 à Lyon). Avant la révolution technologique et l'apparition des nouveaux outils de communication qu'on connaît actuellement ; la bourse représentait un lieu physique ouvert du 10h à 17h aux entreprises cotées sur le marché ou à leurs représentants mandatés.

Il importe de souligner que seuls les titres des sociétés cotées par la bourse y sont négociés.

La bourse Aujourd'hui


La bourse des valeurs mobilières est un marché où se rencontrent des offreurs et des demandeurs de capitaux : par le biais d'un ordinateur central. Les échanges portent sur des titres de propriétés (Actions) ou/et titres de créance (Obligations).

Il existe deux principaux demandeurs : l'Etat (Trésor Public), et les sociétés privées et publiques de l'autre. Pour pouvoir mener à bien sa politique économique, le gouvernement fait appel aux investisseurs nationaux et internationaux en émettant par exemple des titres de Trésor pour les entreprises elles se retournent vers le marché boursier pour trouver les sources de financement nécessaire à leur développement.

En ce qui concerne l'offre de capitaux, elle est déterminée par des investisseurs d'origines différentes (particuliers, entreprises ou bien des institutions financières). Ces investisseurs échangent leurs ressources financières contre des titres émis sur le marché boursier.

La Bourse apparaît encore, souvent à tort, comme un monde à part et souvent un univers réservé à des initiés. Certains pensent même que si l'on ne fait pas partie des avertis, on risque de faire plus de mauvaises affaires que de bonnes. Pourtant les potentialités restent attractives sur longue période.

Mais s'il est vrai que la Bourse reste un marché risqué, elle ne l'est pas plus que certains placements autrement hasardeux, telle la création et le développement d'entreprises ou même l'immobilier acquis dans de mauvaises conditions financières, juridiques et fiscales.

Pour éviter trop de déconvenues, un conseil : prenez le temps d'apprendre et de lire des ouvrages et des magazines spécialisés. Dialoguez aussi avec des professionnels. Autrement dit avec des prestataires spécialisés dans la Bourse et les placements, comme les banques et autres établissements spécialisés (sociétés de Bourse, notamment, ou e-brokers sur Internet, filiales d'institutions bancaires). Voir aussi les compagnies d'assurance vie. Tous peuvent vous aider à débuter, stimuler et à gérer efficacement un portefeuille boursier. Cela, dans des conditions financières à discuter pour bénéficier des frais de plus en plus faibles et d'un vrai service. Le Revenu qui paraît chaque semaine constitue une "bonne école" pour comprendre et agir.

À quoi sert la Bourse ?

C'est un grand marché où se rencontrent des vendeurs, à la recherche de capitaux ou de prises de plus-values, et des acheteurs à la recherche de profits lorsque les titres choisis voient leurs cours augmenter. Les vendeurs d'un jour étant peut-être les acheteurs de demain et inversement. Car c'est justement la confrontation d'opérateurs ayant des croyances différentes sur les perspectives de hausse ou de baisse des marchés qui participe à l'animation des Bourses.

Sur ces marchés organisés et contrôlés, des acteurs négocient des titres à des prix officiels appelés " le cours ". Celui-ci peut varier à chaque seconde sur des marchés informatiques qui arbitrent les ordres des différents opérateurs.

Les acteurs du marché boursier

Les particuliers sont directement peu actifs. Ce sont surtout les grandes institutions financières mondiales. Elles gèrent à la fois les fonds de pensions, les sicav, les FCP appartenant à des particuliers ainsi que les capitaux d'institutions. Elles sont les premiers acteurs des marchés boursiers. Vous pouvez donc vous mêler à ceux qui achètent ou vendent. Cela, à travers des banques ou des intermédiaires agréés permettant de gérer des actions, des obligations et toute une série de produits boursiers plus ou moins sophistiqués.

Entreprises, institutions et collectivités locales viennent en effet sur les marchés boursiers pour chercher des capitaux qui leur permettront de financer, entre autres, des investissements pour assurer leur développement.

Les différents marchés

Les Bourses respectent des conventions précises d'organisation. Une entreprise qui cherche des capitaux par le biais des marchés boursiers doit se plier à certaines exigences de règles et de transparence financière. Exigences qui varient selon les marchés concernés.

Ainsi, la Bourse de Paris, qui est maintenant associée dans " Euronext " avec les Bourses belge et hollandaise, fonctionne tous les jours ouvrables. On y distingue plusieurs marchés boursiers. Parmi les marchés réglementés, placés sous l'autorité des pouvoirs publics, citons :

Le Premier Marché,

Le Second Marché,

Le Nouveau Marché,

Le Marché libre.

Auxquels s'ajoutent ceux des obligations et de diverses opérations de " couverture " ou de spéculation.

Le Premier Marché

Le Premier Marché rassemble les plus importantes sociétés cotées. Soit 468 valeurs, fin juin 2001, dont 171 permettent des achats à crédit au SRD (voir plus loin), et 297 pour lesquels le règlement se fait au comptant. Elles sont soumises aux conditions d'accès les plus sévères. à savoir :

Mettre lors de l'introduction 25 % au moins du capital (sauf dérogation) à la disposition des investisseurs

Avoir obtenu le visa de la Commission des Opérations de Bourse (COB)

Publier régulièrement les résultats de l'entreprise ainsi que les chiffres d'affaires tous les trimestres

Rendre publique par voie de publication toute opération financière d'envergure.

Le Second Marché

Le Second Marché a été créé début 1983 pour accueillir des entreprises de taille moyenne. Elles peuvent ainsi obtenir les financements nécessaires à leur développement. Considéré comme l'antichambre du Marché officiel, son accès est soumis à des conditions moins sévères, notamment :

Mettre au moins 10 % du capital à la disposition des investisseurs lors de l'introduction

Fournir périodiquement des informations sur le chiffre d'affaires

Avoir obtenu le visa de la COB.

Les transactions se font au comptant, sauf pour des valeurs élues au SRD (voir à SRD). Ce marché est intéressant à condition de suivre de près la vie et l'évolution des sociétés dans lesquelles vous investissez.

Le Nouveau Marché

Créé début 1996, il a été mis en place pour soutenir le développement d'entreprises de haute technologie, à fort potentiel de croissance et leur permettre d'accéder au marché boursier.

Parmi les principaux impératifs pour ces sociétés, jeunes pour la plupart : détenir un million et demi d'euros de fonds, s'engager à céder 20 % du capital lors de l'introduction en Bourse, les titres offerts devant représenter au moins cinq millions d'euros. C'est un marché à risques pour les non initiés à la Bourse en raison de la fragilité des nouvelles entreprises qui le composent. Il comprend 167 sociétés fin juin 2001.

Le Marché libre

Le Marché libre, a été créé en septembre 1996. Il est accessible pour des entreprises dont les titres ne sont pas admis aux négociations sur les marchés réglementés. Il comporte au 30 juin 2001 environ 350 sociétés. Ainsi, l'inscription des valeurs est-elle libre et laissée à l'initiative des actionnaires ou de la société.

Les transactions se font au comptant, c'est-à-dire avec paiement immédiat, par des négociateurs de la Bourse de Paris. Les contraintes sont plus faibles que sur les autres marchés. Le volume des transactions est également souvent faible. On y court donc de plus grands risques. Les indices permettent de mesurer les performances des marchés :

Les indicateurs de marché:

Le CAC 40, le plus connu, regroupe les 40 titres les plus actifs du Premier Marché de la Bourse de Paris liée à Euronext. Il est calculé toutes les 30 secondes de 9 heures à 17heures30, avec un tour de clôture à 17heures35.

L'indice SBF 120 comprend les valeurs du CAC 40 ainsi que 80 valeurs du Premier Marché.

Le SBF 250 comprend les valeurs du SBF 120 auxquelles s'ajoutent d'autres du Second Marché.

Opérations au comptant ou à crédit (SRD)

L'ensemble des transactions doit être réalisé par un versement comptant sauf pour les titres éligibles au Service à règlement différé (SRD). Seulement environ 165 valeurs sur près de 1000 valeurs cotées à Paris sont éligibles au SRD. Elles doivent répondre à des critères stricts pour y paraître. En particulier leur capitalisation boursière doit être supérieure à 50 millions d'euros et la valeur d'échanges quotidiens supérieure à 1 million d'euros. Le SRD obéit à des règles et un formalisme très précis.






Copyright © par Club bourse Tous droits réservés.

[ Retour ]

  Recherche






Copyright 2005 Club-bourse.com